Célébrités

J’ai pris le train de
Rome.

J’ai dit à
Michel-Ange :

«
Mon vieux, je ne reviendrai plus ;

contente-toi des hordes japonaises. »

J’ai pris le train de
Bruges

et j’ai craché, l’un après l’autre,

sur les
Memling :

«
Je n’admire plus rien ;

ce qui m’était si doux, se transforme en torture. »

J’ai pris le ferry-boat pour
Londres.

Sur la scène podagre, au premier acte

de
Richard
II, je me suis écrié :

«
Suffit,
William !

c’est en moi désormais qu’on joue la tragédie. »

Je suis resté chez moi,

Mozart sur la cassette,

Corelli sur le disque :

«
Allons, vous m’empêchez

d’entendre la musique du silence. »

Puis j’ai brûlé

mes deux
Matisse et les œuvres complètes

de
Gogol, de
Balzac, de
Kafka.

Voter pour ce poème!

Alain Bosquet Apprenti Poète

Par Alain Bosquet

Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d'origine russe.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos mots sont la mélodie de notre poésie. Faites résonner votre voix.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Poème à mes enfants

Nativité