Le zèbre

Fable XIV, Livre III.

Le zèbre débarque en Europe ;
Les ânes d’admirer, et les savants aussi.
« Le beau cheval que celui-ci ! »
Disent nos connaisseurs qu’éblouit l’enveloppe.
Le cheval, lui seul étonné,
Prétend qu’à son espèce on ose faire injure.
« Un cheval ! lui, messieurs, un cheval ! je le jure,
« Ce n’est qu’un âne galonné. »

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments