Dans le langage des yeux,

Des épisodes de notre vie restent sans expression car les exprimer ouvre toutes les portes de la douleur.
Dans les moments de grande douleur, l’inspiration se cache au plus profond de l’âme, la plume n’ose écrire un mot, et le silence reste maître de la situation.
Au plus profond de l’âme, tous les douloureux secrets de la vie sont cachés, et le cœur continue de résister silencieusement aux tempêtes des jours.
Les personnes sages souffrent en silence, tandis que les personnes simples hurlent de douleur.
Au plus fort du conflit philosophique entre le présent et le passé, l’horizon du futur se précise.
Nous portons des rêves délicats dans nos cœurs et de lourds fardeaux sur nos épaules pour vivre pour un bel espoir qui, je l’espère, se réalisera pour chaque personne rêveur dans cette vie.
Dans le langage des yeux, nous lisons les pensées des autres dans le silence et l’émerveillement.
Des aventures audacieuses commencent à des moments de grand changement.
Je suis face à un dilemme dans ma vie : quel chemin vais-je corriger ?
La vie ne nous laisse pas tomber parfois, mais nos choix ont plutôt été mauvais à un moment pire.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Entrez dans notre jardin de poésie, où vos mots peuvent rivaliser avec ceux de Victor Hugo lui-même.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Par chance,

Le monde magique