Petit sonnet sauce Coppée

Entre les deux bocaux, ces phares du codex,
Près d’un ver solitaire accordéoniforme,
Long comme un jour sans pain, long comme Hugues Delorme,
Le Potard a surgi, solennel pontifex.

De ses doigts fuselés tachés d’iodoforme,
Pieusement entre son pouce et son index,
Il saisit dans la montre un clysopompe énorme
Et le remplit jusques au bord d’ ‘ aqua simplex ‘.

Narquois observateur, aussitôt je devine
Qu’une femme, làbas, au fond de l’officine,
Rougissante, retrousse un coin de son jupon

Et découvre l’envers de son minois fripon
Pour l’offrir au baiser pointu de la canule,
Et je n’ai pas trouvé cela si ridicule.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ode à la fièvre

Vénus couchée