Incantations pour un atelier d’écriture

Squelettes ricanants des poètes défunts

Muses qui hantez le labyrinthe des rêves

Astronautes en partance pour allumer les galaxies

Pêcheurs qui prenez des mots dans vos filets

 

Coquelicots qui lancez vos cris rouges

Campanules jouant la musique bleue du silence

Marguerites qui déjouez nos espoirs amoureux

Tournesols tournant la tête comme un seul homme

 

Faussaires imprimant des faux jours à la chaîne

Crânes dont la cervelle n’est plus que sable

Voyageurs aux jambes riches de souvenirs

Marins aux yeux plus clairs que l’azur

 

Plumes qui attisez le brasier des mots

Mots filant vos fragiles toiles d’araignées

Brises qui ébouriffez nos phrases vides

Fantômes qui recouvrez nos pages d’un linceul blanc

 

Laissez enfler en nous la sourde mélopée du Verbe

Notre souffle incertain affirmera nos chants

Alors nos ateliers pourront vibrer avec les dictionnaires

Et nos voix s’uniront au grand charivari.

0

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

Lloydia

Les bises