Sortilèges

Et je sens l’intime tressaillement du bois,

L’odeur des colles et des vernis,

Des mains, avant, ailleurs.

Un luthier use la planche à votre main.

 

Quelque part, un horizon chavire.

 

Gronde soudain le ventre de la terre.

Et s’ouvre enfin, dans un long soupir rouge,

Un volcan.

 

Dans les fumées sacrées d’un temple hindou,

Une gitane danse,

En robe de lave.

 

J’étais ici,

Assis sur un banc inconfortable,

A écouter la musique des frères Portal,

Et là bas aussi,

A profiter de la fraîcheur d’une fontaine,

Dans la luxuriance d’un jardin andalou.

 

Parfois, il pleut dans nos déserts. 

0

Voter pour ce poème!

2 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

Newtone Expérience en concert

Autour du mot fragment