Roudoudou

On ne t’aime peu ni prou,

Roudoudou si doux, si roux.

T’es pas joli, t’es pas riche

Et t’as tifs et poils en friche.
Pas pour toi ventres de biche.

Bisous, frisous et minous

De

Moumouche et de

Mimiche.

Toujours tout seul à la niche.
Roudoudou s’en fout, s’en fiche.

Car avec une branch’ de houx.

Car avec six feuill’ de chou

Il fait un’ femme’ qui lui biche.
Tout ça tient par quatre clous ;

Via qu’elle est mignonn’ comm’

Avec ses ouill’ de caniche

Et ses nénés de nounou.
Roudoudou n’est pas si fou :

S’enticher d’un’

BIT, ah ouiche !

Il aim’ mieux sa femm’ postiche,

Il aim’ mieux ses feuill de chou.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments