Le désarroi de la petite Lina

Le désarroi de la petite Lina

_ La petite Lina, 5 ans, née en Syrie de parents djihadistes français et orpheline, a été mise dans un avion pour être rapatriée en France depuis la Syrie. Dans l’avion elle croyait monter au ciel  d’Allah, retrouver son papa et sa maman.

En vol dans les airs:

   Regard de bon aloi

   Des beaux yeux riants

   Chaudes larmes de joie

   Grand trouble gros émoi

«Au ciel Toi me rendras

  Ma papa ma maman

  Allah gentil Allah»

 

Mais l’avion redescend et se pose dans un pays inconnu d’elle.

Arrivée au sol:

   Regard triste hagard

   Les beaux yeux anxieux

   Larmes d’un faux espoir

  Gros sanglots étouffants

«Toi pas rendre pourquoi 

  Ma papa ma maman 

  Allah vilain Allah»

 

Prise en charge par des médecins qu’elle prend pour des djihadistes:

  Des grands frères voilà

  Des combattants d’Allah

  Blouses blanches, masqués

  De seringues armés

«Ma papa ma maman

  Les revoir maintenant 

  J’ai cru, je suis trompée

  Allah perfide Allah»

 

«Tous les gens contre moi

  Tous les gens des méchants

  Allah tous les Allah 

  Aucun gentil avec moi

  Veux revoir maintenant

  Ma papa ma maman

  Sinon veux mourir là»

Dans le véhicule qui va l’emmener vers une nouvelle vie, y aura-t-il une petite place pour un peu de bonheur?

Notes:

_ Poème inspiré d’un reportage dans le  journal Le Monde, le 19 mars 2019. Les réactions de Lina lors de son rapatriement sont ici imaginées.

_ Les paroles malhabiles de Lina pourraient être celles d’une enfant qui a du mal à s’exprimer.

Jean Buon

avril 2019

Voter pour ce poème!

Laisser un commentaire

MAMAN

Maximes…