L’ange et le rameau

Que ce rameau béni protège ta demeure !
L’ange du souvenir me l’a donné pour toi :
Toi qui n’aimes pas que l’on pleure,
Sois heureux, plus heureux que moi !

Écoute : À ce rameau j’attache une espérance :
L’ange qui me conduit sait mon cœur comme toi ;
S’il a bien compris ma souffrance,
Sois heureux, plus heureux que moi !

J’ai respiré l’encens de ce vieux sanctuaire,
Et je m’y suis assise, et j’ai prié pour toi ;
Je n’ai dit que cette prière :
Sois heureux, plus heureux que moi !

Pour passer près de toi j’ai fait un long voyage ;
Mais l’ange me rappelle et veut m’ôter à toi.
Adieu… Donne-moi du courage :
Sois heureux, plus heureux que moi !

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments