Avecques mon amour naît l’amour de changer

Avecques mon amour naît l’amour de changer.
J’en aime une au matin ; l’autre au soir me possède.
Premier qu’avoir le mal, je cherche le remède,
N’attendant être pris pour me désengager.

Sous un espoir trop long je ne puis m’affliger ;
Quand une fait la brave, une autre lui succède ;
Et n’aime plus longtemps la belle que la laide :
Car dessous telles lois je ne veux me ranger.

Si j’ai moins de faveur, j’ai moins de frénésie ;
Chassant la passion hors de ma fantaisie,
À deux, en même jour, je m’offre et dis adieu.

Mettant en divers lieux l’heur de mes espérances,
Je fais peu d’amitiés et bien des connaissances ;
Et me trouvant partout je ne suis en nul lieu.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Nicolas Vauquelin Des Yveteaux

Nicolas Vauquelin Des Yveteaux, né en 1567 au château de La Fresnaye à Falaise et mort le 9 mars 1649 à Paris, est un poète libertin français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les mots sont les pierres précieuses de la poésie. Partagez les vôtres ici.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Quand quelquefois je pense à ma première vie

A Madame M…