Tenir Bon

Ces soupirs

Vivre est force ou

Vivre n’est pas

Lève la tête lumière tienne

Aspire au cœur l’opale frisson

Du jour qui point

 

Ces soupirs

Aux orties de ton histoire

Assigne-les

Nonobstant la poix des circonstances

Creuse ton sillon au vent debout

Ne concède rien

 

Ces soupirs

Sont hors saison

Torse optimiste

Demeure toujours nargue le Temps

Au défi du sens enfin sentir

Blêmir la mort

 

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Chant I – La Tragédie

Talés