Léger et cotonneux

Léger et cotonneux

 

Léger et cotonneux

Sous un soleil

D’automne

 

C’est un ciel toujours bleu

Qui s’émerveille

S’étonne

Et voici que par jeu

Tu n’entends le réveil

Qui sonne

 

Tu dis « Encore un peu »

Je reprends mon sommeil

Ronchonne

 

Léger et cotonneux

J’entends à mon oreille

Tu ronronnes

 

Je sens ce que tu veux

Ta caresse m’émerveille

Luronne

Voter pour ce poème!

Vous ne voulez pas finir comme le poète méconnu La Fontaine ? Laissez un commentaire pour montrer votre appréciation !

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments