Bruits au Réveil

Le teint de lait du panache au moment où se secoue la place
Entre les avenues l’étoile et les maisons

Au lieu de gouttes d’eau c’est le jour qui scintille et vole tout autour
Le monument s’ébroue

Le matin se soulève et retombe un moment

Puis se brise le jour

La cascade de la caserne a ses clairons
Aux voix du ciel que je mêle la mienne

Attendez-vous à tout
Sous les ressorts qui peinent l’ombre roule sans bruit au fond

La terre est pleine

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments