Les chiens d’asnières

On enterre les chiens on enterre les chats

on enterre les chevaux on enterre les hommes

on enterre l’espoir on enterre la vie

on enterre l’amour — les amours

on enterre les amours — l’amour

on enterre en silence le silence

on enterre en paix — la paix

la paix — la paix la plus profonde

sous une couche de petits graviers multicolores

de coquilles
Saint-Jacques et de fleurs multicolores

il y a une tombe pour tout à condition d’attendre il fait nuit il fait jour à condition d’attendre

la
Seine descend vers la mer

l’île immobile ne descend pas

la
Seine remontera vers sa source

à cond’tion d’attendre

et l’île naviguera vers le
Havre de
Grâce

a condition d’attendre

on enterre les chiens on enterre les chats deux espèces qui ne s’aiment pas

Voter pour ce poème!

Raymond Queneau Apprenti Poète

Par Raymond Queneau

Raymond Queneau, né au Havre le 21 février 1903 et mort à Paris 13ᵉ le 25 octobre 1976, est un romancier, poète, dramaturge français, cofondateur du groupe littéraire Oulipo.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est le reflet de l'âme. Laissez votre reflet briller ici.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Tristesse…

Prophétie