Les chiens d’asnières

On enterre les chiens on enterre les chats

on enterre les chevaux on enterre les hommes

on enterre l’espoir on enterre la vie

on enterre l’amour — les amours

on enterre les amours — l’amour

on enterre en silence le silence

on enterre en paix — la paix

la paix — la paix la plus profonde

sous une couche de petits graviers multicolores

de coquilles
Saint-Jacques et de fleurs multicolores

il y a une tombe pour tout à condition d’attendre il fait nuit il fait jour à condition d’attendre

la
Seine descend vers la mer

l’île immobile ne descend pas

la
Seine remontera vers sa source

à cond’tion d’attendre

et l’île naviguera vers le
Havre de
Grâce

a condition d’attendre

on enterre les chiens on enterre les chats deux espèces qui ne s’aiment pas

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments