La Comédie

O nymphe Thalia, tu naissais! Frais et verts,

Les clairs feuillages sous les rayons semblaient rire;

Le mot joie en tes yeux divins pouvait se lire,

Et sur son chariot Thespis chantait des vers!
On voyait dans son ode, au bord des flots divers

Le faune poursuivant la faunesse en délire,

Et Silène endormi, ronflant comme une lyre

Sur son âne pensif qui marche de travers.
Les rires d’or, avec des notes ingénues,

Éclataient dans les rangs des jeunes filles nues;

Le vendangeur voyait briller les cieux profonds,
Et les vers, troupe folle, ardente, ensoleillée,

Voltigeaient, gais oiseaux rieurs aux cris bouffons,

Sur sa lèvre, de jus de raisin barbouillée.

Voter pour ce poème!

Théodore de Banville Apprenti Poète

Par Théodore de Banville

Etienne Jean Baptiste Claude Théodore Faullain de Banville, né le 14 mars 1823 à Moulins (Allier) et mort le 13 mars 1891 à Paris, est un poète, dramaturge et critique français. Célèbre pour les « Odes funambulesques » et « les Exilés », il est surnommé « le poète du bonheur ».

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos commentaires sont le carburant de notre inspiration. Alimentez notre feu poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le vieux pêcheur

Le petit Poisson et le Pêcheur