Le Feu

J’ai fait allumer un grand Feu,

Tout est clos, fenêtre et volets.

Je veux lire; viens, Rabelais;

Ce temps-ci m’intéresse peu.
La flamme de rose et de bleu

Teint ma chambre, comme un palais;

J’ai fait allumer un grand Feu,

Tout est clos, fenêtre et volets.
Foin des gens qui parlent hébreu,

Foin des songeurs tristes et laids!

O géant qui les immolais,

Causons, parle-moi, demi-dieu.

J’ai fait allumer un grand Feu.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments