tristesse est lest,

Tristesse,

 

prends garde, si légitimement
te vient le droit de te sentir,
dans l’affliction d’un sentiment,
une victime, sans consentir,

rejette, aussi très violemment,
la vague sourde de ce plaisir,
d’unir aux autres ton tourment,
tout partager, c’est se mentir,

pleurs donc, pas sur le monde seulement,
mais pour ne pas te pervertir
et t’égarer au croisement
par ta misère sans repentir,

fait silence, si inconsciemment
ton âme vient au divin désir
peut-être là innocemment,
tristesse en joie va survenir…

 

 

Voter pour ce poème!

zeugma Maître Poète

Par zeugma

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Dans notre jardin de vers, chaque commentaire est une fleur unique, à la manière de Villon. Plantez la vôtre.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

travail, vaille que vaille…

vengeance en semence,