Exploration

à
Walthère
Meurens

Il m’était advenu explorant mes cavernes

de devenir à mon insu

le métaphysique propriétaire

d’une montre au remontoir miraculeux

dont les aiguilles tournaient

de droite à gauche

avec une exemplaire exactitude

tournaient de droite à gauche

contrairement à l’usage établi

contrairement aussi vous l’avez soupçonné

bien naturellement

au sillage insolent du soleil en l’azur

Grâce à cette montre incomparable

je possédais la redoutable faculté

de fréquenter les morts

de jouer un poker avec de vieux fantômes

de visiter les catacombes

de fréquenter les hypogées

de détecter le tombeau des prophètes

de déchiffrer les langues inconnues

de cerner de mon cœur la grande pyramide

de remonter dans leur mémoire

le cours exact de l’Euphrate et du
Nil

bien avant
Ur ou
Babylone

d’imprégner de mon ombre

éternelle l’éternelle poussière

Grâce à cette montre miraculeuse

je possédais l’étrange faculté d’épingler la

seconde présente sur la mémoire

du papillon géant dont l’aile gauche

figurait un cancer dont l’aile droite

un camaïeu illustrait l’immanence du
Christ

23 mai 1963

Voter pour ce poème!

Achille Chavêe Apprenti Poète

Par Achille Chavêe

Achille Chavée, né à Charleroi le 6 juin 1906 et mort à La Hestre le 4 décembre 1969, est un poète belge de langue française. Il est une figure du surréalisme wallon hennuyer.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre commentaire est une perle dans notre océan de vers. Plongez avec élégance.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ô Fontaine Bellerie

Bel Arbre triomphant…