Les enfants au paradis

…Sous les arbres de nard, d’aloès et de baume,
Chaque souffle de l’air, dans ce flottant royaume,
Est un enfant qui vole, un enfant qui sourit
Au doux lait virginal dont le flot le nourrit ;
Un enfant, chaque fleur de la sainte corbeille ;
Chaque étoile, un enfant ; un enfant, chaque abeille.
Le fleuve y vient baigner leurs groupes triomphants ;
L’horizon s’y déroule en nuages d’enfants,
Plus beaux que tout l’éclat des vapeurs fantastiques
Dont le couchant superbe enflamme ses portiques. […]

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments