Fantaisie blonde

Tout pleins de caresses vermeilles

Des frissons d’or venus du ciel,

S’envolent, comme des abeilles

De ta chevelure de miel.
Et ces filles de la lumière,

L’aile vibrante de plaisir,

Ont fait de ta blonde crinière

La ruche où pose mon désir.
Leur essaim sur tes lèvres fraîches

Des roses laissa la clarté ;

Mais tout le poison de leurs flèches

Dans tes yeux cruels est resté !

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments