J’ai connu tant de ciels

J’ai connu tant de ciels

Et de terres de hasard

Pour gens de toutes parts

Venus on ne sait d’où

Et ne t’ai point trouvée
J’ai suivi les chemins

Des chiens et des gamins

Sortis de nulle part

Et qui vont n’importe où

Et ne t’ai point trouvée
Et j’ai chanté le vin

Les chagrins les refrains

Qui sont nés autre part

Et qu’on entend partout

Et ne t’ai point trouvée
J’ai connu tant de filles

Les douces et les aigries

Les rondes les aplaties

Les vives et les bornées

Et ne t’ai point trouvée
Et j’ai bu le nectar

Et j’ai usé l’espoir

Des partout des nulle part

Qui se moquent de vous

Et ne t’ai point trouvée
1976

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments