Au bord de l’eau verte…

Au bord de l’eau verte, les sauterelles

sautent ou se traînent,

ou bien sur les fleurs des carottes frêles

grimpent avec peine.
Dans l’eau tiède filent les poissons blancs

auprès d’arbres noirs

dont l’ombre sur l’eau tremble doucement

au soleil du soir.
Deux pies qui crient s’envolent loin, très loin,

loin de la prairie,

et vont se poser sur des tas de foin

pleins d’herbes fleuries.
Trois paysans assis lisent un journal

en gardant les bœufs

près de râteaux aux manches luisants que

touchaient leurs doigts calleux.
Les moucherons minces volent sur l’eau,

sans changer de place.

En se croisant ils passent, puis repassent,

vont de bas en haut.
Je tape les herbes avec une gaule

en réfléchissant

et le duvet des pissenlits s’envole

en suivant le vent.
1889.

Voter pour ce poème!

Francis Jammes Apprenti Poète

Par Francis Jammes

Francis Jammes, né à Tournay le 2 décembre 1868 et mort à Hasparren le 1ᵉʳ novembre 1938, est un poète, romancier, dramaturge et critique français. Il passa la majeure partie de son existence dans le Béarn et le Pays basque, principales sources de son inspiration.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Écrivez comme un Verlaine, commentez comme un Hugo, et vous serez un pilier de notre communauté poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Aux proscrits

Cependant que la Cour mes ouvrages lisait