Joli-Tambour

J’en ai connu des hurlu-Bcrlus battant la semelle.

Et des chansons, des cervelles !

Et des bouquins, j’en ai lu.
Buvant d’un seul trait sa vie.

C’était court, mais c’était beau.

J’ai vu cueillir

Octavie

Le muguet de son tombeau.
Joli-tambour, tambourine :

Orgueilleux comme un cheval.

J’ai vu hennir l’androgyne

De son doux œil minéral.
Perce-lune, explique-songe.

Peur-
De mouche, crécelle et ronge-Cœur.
Enfants de ma bergerie,

Vivotants, broutés-broutants.

Cailloux que fleuves charrient.

Cailloux depuis si longtemps.
Mais au jour, au jour, au jour.

Au jour des grandes orties.

Rataplan. joli-tambour (Et par ici la sortie).
Au jour des grandes criées –

Amours, labours, opéras

C’est le feu qu’on brûlera.

C’est l’eau qui sera noyée.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments