A ma soeur Cécile

Cacheles dans ton coeur, toi dont le coeur pardonne,
Ces bouquets imprudents qui fleurissaient en moi ;
C’est toute une âme en fleur qui s’exhale vers toi ;
Aux autres, je l’entr’ouvre : à toi, je te la donne.

Recueil : Poésies inédites

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments