De Monsieur de Saint Gelais pour mettre au devant

de l’Histoire des Indes

Si la merveille unie à verité
Est des espritz delectable posture,
Bien debvra plaire au monde la lecture
De ceste histoire et sa varieté.

Autre ocean, d’aultres bords limité
Et aultre ciel s’y veoit, d’aultre nature ;
Aultre bestail, aultres fruictz et verdure,
Et d’aultre gent le terrain habité.

Heureux Colom, qui premier en fiz queste,
Et plus heureux qui en faira conqueste,
L’un emisphere avec l’autre unissant.

C’est au dauphin à veoir ces mers estranges,
C’est à luy seul à remplir de louenges
La grand rondeur du paternel croissant.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Mellin De Saint-Gelais

Poemes Mellin De Saint-Gelais - Découvrez les œuvres poétiques de Mellin De Saint-Gelais

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Laissez vos mots danser comme Verlaine, et notre forum deviendra une symphonie poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

De mon sang exhalé toute l’humeur périe

L’examen de minuit