Il pleuvait. Les tristes étoiles

Il pleuvait. Les tristes étoiles
Semblaient pleurer d’ennui.
Comme une épée, à la minuit,
Tu sautas hors des toiles.

Minuit ! Trouveraije une auto,
Par ce temps ? Et le pire,
C’est mon mari. Que vatil dire,
Lui qui rentre si tôt ?

Et s’il vous voyait sans chemise,
Vous, toute sa moitié ?
Ne jouez donc pas la pitié.
Pourquoi ?… Doublons la mise.

Recueil : Contrerimes

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

GIPHY App Key not set. Please check settings

Spleen : J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans

Les étrennes des orphelins