Sachons adorer ! Sachons lire !

Sachons adorer ! Sachons lire !

La Coupe, le Sein et la Lyre

Nous donnent le triple délire.
Symbole dont le fier dessin

Fut jadis moulé sur le Sein,

La Coupe inspire un grand dessein.
La Lyre, voix de l’Ionie,

Que le vulgaire admire et nie,

Contient la céleste harmonie.

Juin 1842.

Voter pour ce poème!

Théodore de Banville Apprenti Poète

Par Théodore de Banville

Etienne Jean Baptiste Claude Théodore Faullain de Banville, né le 14 mars 1823 à Moulins (Allier) et mort le 13 mars 1891 à Paris, est un poète, dramaturge et critique français. Célèbre pour les « Odes funambulesques » et « les Exilés », il est surnommé « le poète du bonheur ».

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poèmes sont des voyages. Embarquez avec nous, comme Jules Verne, et écrivez votre aventure.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Oh ! n’insultez jamais une femme qui tombe !

Jeune Homme