Hermaphrodîtes, qui êtes-vous ?

À els…

D’une envergure humaine c’est vrai tous nous partons
mais parfois la nature s’étant donnée l’accès,
la plus faible promesse devient une occasion
de fixer une limite qui interdit l’excès…

Même un savoir honnête peut servir de distance
-l’éloignement perçu entretient tous les doutes-
ne reste que le non-dit et l’empire des urgences
ne survivent à ce mal, qu’infimes plans de déroutes…

Vous aviez pourtant su, mener de dignes luttes,
quand l’émotion surgît à vos corps androgynes,
dans un silence contrit et fuyant les disputes
parfois vous renonciez aux cris des origines…

Notre âme n’a pas de sexe divisant nos instincts,
ni la couleur de peau nous dit ce qui est juste !
il faut bien qu’à présent pour un nouveau destin
l’humanité devienne, une espèce qui s’ajuste…

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments