imaginaire ordinaire,

Imaginaire

Tel un grand jeu concourt pour des feux d’artifices
les humains de toujours sont victimes du factice
l’apparente nouveauté dans le ciel interroge
emportant l’attention et pas un ne déroge,

jusque dans la recherche, pour la reproduction
c’est l’image corporelle qui fait introduction,
puis vient l’accord des cœurs en secrète alchimie
posant en relations tous les gestes amis,

de cette figuration de tout, de presque rien
une motivation est née de certains biens,
voir venir l’avenir selon un plan prévu
le regarder partir, dans la peine entrevue,

et puis il y a les arts signant tous les chefs-d’œuvre,
au début juste un trait faisant déjà la preuve
du destin singulier d’une espèce primaire
pleine d’admiration, pour son imaginaire…

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments