le négatif, seul positif

Négatif,

 

le seul néant possible réside dans l’origine,
si de nier l’évidence ou de dénier aux sens
le contact du réel, fera que s’imagine
un monde sans passion, un chaos de non-sens,

la philosophie seule accepte la vérité,
si de juger par l’acte l’existence en puissance
la dialectique fausse*, aura bien méritée
un monde d’illusion, une fuite en errance,

les seules vraies valeurs révèlent la finitude,
si de poser les pierres de tous les édifices
la nature sauvage perdra la magnitude,
un monde qui se ravage, vivra de sacrifices,

les seuls jours où l’espoir apportent la lumière,
si de croire toujours, sera contemplatif
le ciel paradisiaque, révélé en prière,
au monde voyant la face, du suaire en négatif…

 

  • à savoir celle de Hegel, alors que la vraie est uniquement celle d’Aristote.

Voter pour ce poème!

Laissez votre pensée s'envoler avec le vent, et laissez votre commentaire prendre vie sur cette page

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments