La visite au château

Vous prenez le
Métroantipolitain

à la
Porte du
Port

ou bien au
Fort-carré

Vous changez rue de
Sade

au
Bond-Point du
Marquis

et descendez place du
Barri

toujours la porte est ouverte

aux amis du roi en allé

Et comme chez lui

dans leur mémoire

il les accueille affable et gai

Comme autrefois sur les remparts

brille le soleil de l’amitié

Il n’y a pas d’oubliettes

au château du
Roi
René.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments