Berceuse à Hélène

Je suis triste, ma reine,
Que mon coeur, mon coeur a de peine,
Je suis triste, ma reine,
D’être si loin de vous.

Je vous ai vue à peine,
Que mon coeur, mon coeur a de peine,
Je vous ai vue à peine
Près du FosséauxLoups.

Mon âme est pleine, pleine,
Que mon coeur, mon coeur a de peine,
Mon âme est pleine, pleine
De vers aux rimes d’or.

Je veille, Hélène, Hélène
Que mon coeur, mon coeur a de peine,
Je veille, Hélène, Hélène,
C’est le lecteur qui dort.

La chose est souveraine,
Que mon coeur, mon coeur a de peine,
La chose est souveraine
Et ça ne coûte rien.

Dors tranquille et sereine,
Que mon coeur, mon coeur a de peine,
Dors tranquille et sereine,
Dors mon enfant, c’est pour ton bien.

La flûte à Siebel

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments