Sonnet mis dans le Petrarque de feu Monseigneur…

le Duc d’Orleans

Rien ne se faict des grans en ces bas lieux
Que du hault Ciel le cours n’ayt ordonné,
Et s’on vous veoit, Monsieur, tant adonné
Au vray tuscan, c’est ouvraige des dieux.

A qui pourroit ce langaige seoir mieulx
Qu’à vous, qui seul au monde avez donné
Certain espoir de vous veoir couronné
Roy d’Italie hault et victorieux ?

Donques lisez avec heureux presaige
Les los de Laure, esperant par voz faictz
De verd laurier les honneurs plus perfaictz.

Illustrez tant de triumphes nostre aage,
Que cest honneur advienne à ce Petrarque,
D’appartenir au grand Charles Monarque.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Mellin De Saint-Gelais

Poemes Mellin De Saint-Gelais - Découvrez les œuvres poétiques de Mellin De Saint-Gelais

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Dans le monde de la poésie, chaque mot compte. Votre voix a sa place ici.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ce qu’en veillant je n’osai de ma vie …

Couchers de Soleil