Rhénane

Nous à qui ne suffisaient pas nos deux mains
Pour presser vos grappes collines du Rhin
Comme d’un sein vierge on espère le lait
Aujourd’hui que nous n’avons plus soif
Une fée anonyme
Exauce le plus éphémère de nos souhaits
Elle nous change en ponts
Ivres du vin gris qui coule sous leurs arches

Quand les nymphes du Rhin
Sous nos arches nichées
Au premier venu font les yeux doux
Lente promeneuse venue on sait d’où
Onde trop douce apaise donc tes sanglots
Il n’est que le premier venu après tout
Celuilà qui s’il répond à leur clin d’aeil
Peut de la vie faire son deuil

Poèmes inédits

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Raymond Radiguet

Raymond Radiguet né le 18 juin 1903 à Saint-Maur-des-Fossés et mort le 12 décembre 1923 à Paris est un écrivain et poète français. Talent très précoce, il a écrit deux romans ayant connu un grand succès critique et populaire, Le Diable au corps et Le Bal du comte d'Orgel, publiés alors qu'il abordait la vingtaine.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Dans notre jardin de rêves, chaque commentaire est une fleur. Cultivez votre contribution.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Dépit contre Gilon

Le Mari, la Femme, et le Voleur