belle femme, bel être…

belle femme,

 

Souvent les hommes sont attirés aux lumières

des formes qui complètent ce qui manque à leurs formes, 

souvent ils se retrouvent, comme elles prisonnières

en rêvant d’évasion côte à côte s’endorment,

 

bien que leurs libertés soit retenues en laisses

finissent par chérir et embrassent leurs chaînes

cette passion survie mais tous les jours les blesse,

et l’image convoitée les retient dans la peine,

 

de n’être pas celle-ci, d’être encore celui-là,

dans la virilité se construit l’entrelacs, 

la vision androgyne, deux corps, une seule âme !

 

et le plus bel hommage à la féminité,

n’est-ce pas qu’il vient de ceux qui en ont fait métier,

le plus beau des drag-queens est la plus belle femme…  

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments