Investiture

vol de cayes de mancenilliers de galets de ruisseau

baliste intimité du souffle

toute l’eau de
Kananga chavire de la
Grande
Ourse à mes

yeux mes yeux d’encre de chine de
Saint-Pierre assassiné mes yeux d’exécution sommaire et de dos au mur mes yeux qui s’insurgent contre l’édit de grâce mes yeux de
Saint-Pierre bravant les assassins sous la

cendre morte des purs mille défis des roses de
Jéricho
O mes yeux sans baptême et sans rescrit mes yeux de scorpène frénétique et de poignard sans

roxelane je ne lâcherai pas l’ibis de l’investiture folle de mes mains

en flammes.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments