Jour ordinaire

Je suis un monsieur grisonnant

qui, le matin, se débarrasse de ses rêves

où courent les reptiles

mangeurs de feu.

Il salue son épouse, l’air de dire :

«
Je ne me souviens plus de nos caresses. »

Il se pèse, il se rase,

il se boxe les poches sous les yeux.

Il boit son thé très nu :

sa paresse a raison de son rire sceptique.

Il jette son courrier à la poubelle.

Il téléphone par hasard,

et ne sait pas à qui :

«
Excusez-moi,
Madame :

j’apprends de bonne source

que vous mourrez demain. »

Il époussette un meuble.

Sans être vu, il crache

sur ses poèmes.

S’il possédait un canari,

il lui arracherait les plumes.

Voter pour ce poème!

Alain Bosquet Apprenti Poète

Par Alain Bosquet

Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d'origine russe.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Entrez dans notre jardin de poésie, où vos mots peuvent rivaliser avec ceux de Victor Hugo lui-même.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les ombres

Post-scriptum