Si je n’étais pas assez bon

Si je n’étais pas assez bon,
Vois-tu, tu devais me le dire.
J’ai l’habitude du pardon
Comme toi celle du sourire.

L’amant a dans son cœur le ciel :
Mais, s’il y passe des nuées,
Les heures d’amour éternel
En sont parfois diminuées.

J’aurais tâché d’être meilleur,
Et, sans en rien faire paraître,
J’aurais prolongé mon bonheur
Et ton bonheur aussi, peut-être.

Voter pour ce poème!

Albert Mérat Apprenti Poète

Par Albert Mérat

Albert Mérat, né le 23 mars 1840 à Troyes et mort le 16 janvier 1909 en son domicile dans le 14 arrondissement de Paris, est un poète français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Laissez vos mots danser comme Verlaine, et notre forum deviendra une symphonie poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Billet à Whistler

Frontispice