Monde

Dans le salon de madame des
Ricochets
Les miroirs sont en grains de rosée pressés
La console est faite d’un bras dans du lierre
Et le tapis meurt comme les vagues
Dans le salon de madame des
Ricochets
Le thé de lune est servi dans des œufs d’engoulevent
Les rideaux amorcent la fonte des neiges
Et le piano en perspective perdue sombre d’un seul bloc dans la nacre

Dans le salon de madame des
Ricochets
Des lampes basses en dessous de feuilles de tremble
Lutinent la cheminée en écailles de pangolin
Quand madame des
Ricochets sonne
Les portes se fendent pour livrer passage aux servantes en escarpolette

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments