Si nous amorçons une bataille entre le passé et le présent, nous découvrirons que nous avons perdu l’avenir.

Si nous amorçons une bataille entre le passé et le présent, nous
découvrirons que nous avons perdu l’avenir.
Je refuse fermement le silence que la vie m’impose.
Je suis en état de vous défendre au moment de votre silence.
Ce sont les jours vagues qui oscillent entre la vérité et le doute,
entre le bonheur et la douleur, entre la joie et les pleurs. Quelle
sagesse expliquera la couleur de ces jours ?
C’est notre intuition cachée qui nous guide lorsque notre sagesse perd
sa vision de la vie.
La réconciliation avec soi-même est le premier pas vers la victoire.
Le passé qui refuse de se retirer de nos vies est un souvenir cher au cœur.
les obsessions enfantines continuent de me mener à des rêves inconnus,
vais-je rester dans ma vie un grand enfant .
l’amour est la douce vérité de notre vie, en dépit des marées.
Les moments de profonde réflexion sont les plus hauts actes d’adoration.
La beauté de l’âme est la seule chose dont le temps a été incapable
gâcher ou déformer, malgré l’audace de ses événements et de ses
peines.
Quand l’inspiration nous envahit d’une extase élevée qui
secoue l’âme, le cœur et l’esprit, il y a des choses dans la vie qui
nécessite une correction.
C’est mon inspiration poétique qui me garde en vie en surveillant sa
beauté et sa médiocrité et en changeant ce qui peut être changé.
Vos pensées sont les graines de votre vie, vous les arrosez, les
développez, les préservez et les défendez, car elles découlent de vos
convictions personnelles, de votre âme, de votre cœur et de vos
principes, et vous les élevez pour la gloire de la vie .

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une goutte de pluie dans notre océan de poésie. Ajoutez votre averse, à la manière de Hugo.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Au fond de l’âme silencieuse, de précieux souvenirs dorment paisiblement.

Le livre que j’ai écrit au plus fort de mon inspiration est resté le plus doux de mes souvenirs.