En hiver, du feu, du feu

En yver, du feu, du feu !
Et en esté, boire, boire !
C’est de quoy on fait memoire,
Quant on vient en aucun lieu.

Ce n’est ne bourde, ne jeu,
Qui mon conseil vouldra croire :
En yver, du feu, du feu !
Et en esté, boire, boire !

Chaulx morceaulx faiz de bon queu (1)
Fault en froit temps, voire, voire ;
En chault, froide pomme ou poire
C’est l’ordonnance de Dieu :
En yver, du feu, du feu !

1. Queu : Cuisinier.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments