La brise émeut les rameaux bruns

La brise émeut les rameaux bruns,
L’aube déjà blanchit le store ;
Tout devient rose, c’est l’aurore !
Le palais s’emplit de parfums.

L’air du ciel mêle le ramage
Des fontaines et des oiseaux ;
Les fleurs de la terre et des eaux
Offrent au printemps leur hommage…

Ô feuilles des saules tremblants,
Vous êtes de l’or fin ! Vous êtes
Une neige chère aux poètes,
Ô fleurs dont les poiriers sont blancs.

Poèmes de Chine

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments