Des jeunes…


Ils ne veulent pas entrer dans la carrière de leurs aînés qui n’y sont plus

Il ne veulent pas, dans la poussière, suivre la trace de leurs vertus!


Leurs vertus, ça les fait marrer
Leur poussière, ça les fait tousser.


Enfin, ils ne savent pas ce qu’il veulent!


Si.
Ils ne veulent rien savoir de votre savoir.

Voter pour ce poème!

Laisser un avis, une critique ou analyse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le jeune diacre, ou la Grèce chrétienne

La brise émeut les rameaux bruns