De ses vers, à sa Sainte

J’ay fait bataille à ton nom, de mes vers,
Vers qu’Amour mesme a pour nous fait si fors
Qu’ilz ne craindront de la mort les effors
Quand nous serons desja fais proye aus vers :

Tant que la vie ame de l’univers
Fera tourner la rouë des sept corps,
Qui l’harmonie engendrent des acors
Que font tousjours leurs mouvements divers.

Le bruit volant de l’un à l’autre pole
Les portera sur sa puissante épaule
Tant qu’il les ayt de toutes pars semez :

Cassandre, Olive, et la toute divine,
Et, qui tost claire apparoitra, Méline,
N’iront sans toy aux poupitres famez.

Amoureux Repos

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Guillaume Des Autels

Guillaume Des Autels, né en 1529 en Bourgogne et mort dans les années 1580, est un poète et polémiste français associé à la Pléiade.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poètes tissent leur toile de mots. Ajoutez un fil précieux avec votre commentaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

L’absurde

Postface à des dessins de topor