Je ne suis pas sûr

Je ne suis pas sûr que le monde ne soit pas menacé par sa mort. Quand il vivait il restait encore quelque indicible architecture dans le ciel et cette cathédrale qui s’effondrera un jour proche, disait-il, je vous défie de l’apercevoir encore dans le brouillard.

Quand la solitude s’accroît il n’existe plus que des ruines partout.

Voter pour ce poème!

Laisser un avis, une critique ou analyse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populus

À Madame M