Sur ces mots : Souvienne-toi, Homme, que tu es cendre

Comme tout ce grand monde a forme circulaire,
Chaque partie aussi fait un cercle agissant ;
Chacun des éléments, dedans l’autre passant,
Se tourne, retournant au repos de sa sphère.

Le soleil rond se tourne en sa course ordinaire,
En rond la lune tourne, et forme son croissant ;
Où chaque ciel commence il devient finissant,
Ainsi que tous les corps du monde élémentaire.

L’ange se réfléchit vers celui qui l’a fait,
Ce grand tour, dont le centre est partout si parfait,
Et dont le cercle est tel qu’on ne le peut comprendre.

Homme, contemple en toi ces deux cercles précieux :
L’âme, qui vient du ciel, doit retourner aux cieux,
Le corps, de cendre fait, doit retourner en cendre.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Lazare De Selve

Poemes Lazare De Selve - Découvrez les œuvres poétiques de Lazare De Selve

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

N'attendez pas, versez vos vers. Notre forum attend votre poésie.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Mourir, dormir

Si tu meurs en jeunesse, autant as tu gousté