Le manteau

Ce n’est pas de gaîté qu’est tissé ce manteau

C’est mon manteau de guerre lasse.

La patience y posa ses guipures tenaces,

L’amour fuyant m’en fit cadeau.
1945

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

La dormeuse

Je vis sourdre d’un roc une vive fontaine