Poème hippique

Vérité toute nue

Espérance en sabots

À brides abattues

Courez, courez chevaux.
Courez chevaux, courez à vive allure

Apportez-moi ce que je veux gagner

Et que ce soit pris à votre encolure,

Des lingots d’or dans un panier doré.
Vérité toute nue

Espérance en sabots

À brides abattues

Courez, courez chevaux.
Courez chevaux dont l’espoir suit la trace,

Courez, mes vœux sont à vos étriers,

Rapportez-moi le miroir des trois Grâces

Et des turbans de saphirs étoilés.
Vérité toute nue

Espérance en sabots

À brides abattues

Courez, courez chevaux.
Courez, chevaux en qui paraît la chance,

Le diamant et l’oiseau Bengali.

Rapportez-moi les trésors de Byzance

Et des rochers de lapis-lazuli.
1967

Voter pour ce poème!

Louise de Vilmorin Apprenti Poète

Par Louise de Vilmorin

Louise de Vilmorin, de son nom complet Louise Levêque de Vilmorin, est une femme de lettres française, née le 4 avril 1902 à Verrières-le-Buisson, où elle est morte le 26 décembre 1969. Elle était parfois surnommée « Madame de », en référence à son roman à succès porté au grand écran.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre plume est l'épée de l'émotion. Partagez vos coups de génie avec nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Danse

Chanson de Barberine