Poème hippique

Vérité toute nue

Espérance en sabots

À brides abattues

Courez, courez chevaux.
Courez chevaux, courez à vive allure

Apportez-moi ce que je veux gagner

Et que ce soit pris à votre encolure,

Des lingots d’or dans un panier doré.
Vérité toute nue

Espérance en sabots

À brides abattues

Courez, courez chevaux.
Courez chevaux dont l’espoir suit la trace,

Courez, mes vœux sont à vos étriers,

Rapportez-moi le miroir des trois Grâces

Et des turbans de saphirs étoilés.
Vérité toute nue

Espérance en sabots

À brides abattues

Courez, courez chevaux.
Courez, chevaux en qui paraît la chance,

Le diamant et l’oiseau Bengali.

Rapportez-moi les trésors de Byzance

Et des rochers de lapis-lazuli.
1967

Voter pour ce poème!

Laisser un avis, une critique ou analyse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Danse

Chanson de Barberine