dans , , , ,

Le rêve du coeur

Je suis une enfant très lointaine

Car j’ai le rêve dans mon cœur.

Mon cœur est l’époux de ma peine

Et ce couple est fait de malheur.

Je suis une enfant très lointaine.
Je vois, je devine et je sais,

J’entends, je donne et je pardonne,

Je connais et je reconnais,

Je suis sévère et je suis bonne.

Je vois, je devine et je sais.
J’ai le chagrin pour compagnie

Car j’ai le rêve dans mon cœur

Et mon cœur jamais ne renie

Sa peine dont je suis la sœur.

J’ai le chagrin pour compagnie.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments