Le déboire

Puis c’est l’heure et du temps qui passent
Un jour qui part, un jour qui vient,
Pour à tout faire de la place
Même à la peine ou au chagrin,

Et yeux déjà qui portent larmes
Pour le déboire qu’on attend,
Et fierté ici qui désarme
Lors plaie de coeur et plaie d’argent.

Mais Dieu alors et qu’on le prie
Sous des bougies par à peu près,
Et Vous que l’on salue, Marie,
Pour conjurer les sorts mauvais,

C’est de tous les jours de la vie
Précaires, graves, soucieux,
Dans la maison qu’on s’est bâtie
Que l’on se sent devenir vieux ;

Et trois coups frappés à la porte,
Voici qu’il est entré l’huissier,
Et trois coups frappés à la porte
Que la septième est de regrets.

Huit chansons reverdies

Voter pour ce poème!

Max Elskamp Apprenti Poète

Par Max Elskamp

Max Elskamp, né le 5 mai 1862 à Anvers et décédé le 10 décembre 1931 dans la même ville, demeure un illustre poète symboliste belge. Sa renommée s'étend au sein de l'Académie royale de langue et de littérature française, où il a été distingué en tant que membre éminent. Explorez la vie et l'héritage artistique de Max Elskamp, imprégnés de symbolisme, à travers son parcours singulier au cœur de la scène littéraire belge.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est un feu qui brûle dans l'âme. Venez partager votre flamme, à la manière de Paul Éluard.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Il fait nuit

Prière